FLEET Research, partie 1 | Les voitures de société sont d’ores et déjà le moteur de l’électrification ! Vous en doutiez ?

La rédaction de FLEET.be a mené une étude pour tenter de détecter quelle serait l’évolution des ventes automobiles à l’horizon 2030. Compilations de chiffres, interviews, analyse d’informations diverses : tout a été passé au peigne fin. Voici le premier volet de cette étude FLEET Research. Pour esquisser l’avenir, mieux vaut d’abord savoir comment se comporte le marché aujourd’hui. Voici donc une analyse des chiffres d’immatriculations (les plus) récents.

C’est une constante depuis quelques années : plus de la moitié du marché des voitures neuves est constitué de voitures de société (et de voitures d’indépendants). Néanmoins, il existe de fortes différences régionales. Par exemple, 8 voitures neuves sur 10 à Bruxelles sont des voitures de société : la région constitue un important bassin d’emploi avec de nombreuses entreprises. C’est l’inverse en Wallonie, où les particuliers représentent les trois quarts des nouveaux enregistrements. La Flandre se situe au milieu avec 4 voitures particulières sur 10, un tiers de voitures en leasing et un quart de voitures de société achetées.

Voici ce qu’il y a à retenir du tableau ci-dessous montrant l’évolution des immatriculations de voitures neuves par type de carburant/énergie :

  • Les ventes de voitures diesel ont atteint un sommet en 2008 avec près de 80% parts de marché. Le déclin a réellement commencé en 2012. À partir de 2015, la tendance s’est accélérée pour tomber à 30% en 2019. L’essence a pris son envol et a atteint un sommet en 2019, avec plus de 60% de part de marché.
  • Jusqu’en 2015, les véhicules alternatifs étaient pratiquement absents du marché des voitures neuves. Lorsque le diesel a fait mauvaise figure, la propulsion hybride a fait son apparition, suivie par les voitures électriques chargeables et le gaz naturel, pour atteindre une part de marché combinée de 7% en 2019.
  • En 2020, les systèmes de propulsion alternatifs ont pris un nouveau départ et doublé leur part de marché en un an pour atteindre 15%. Les hybrides chargeables en particulier connaissent une augmentation. Aujourd’hui, ils semblent être une solution populaire dans un pays où l’on trouve encore relativement peu de chargeurs rapides publics et où relativement beaucoup de citoyens peuvent charger leur véhicule à partir d’une prise ordinaire à domicile.

En début d’année 2021, FEBIAC avait communiqué à la rédaction de FLEET.be ces chiffres combinés (ci-dessous) des parts d’immatriculations selon le type de carburant et de propriétaire. Force est de constater que les sociétés, fortes de 54% des immatriculations générées en 2020, portent l’électrification à bout de bras.

  • En 2020, une voiture de société immatriculée sur cinq (20,5%) embarquait une motorisation électrique (15,3% de moteurs hybrides et 5,3% de moteurs 100% électriques). Une première !
  • On parle aussi de 15% chez les indépendants (11,46% hybrides et 3,45% électriques).
  • Cette proportion est nettement moins importante auprès des clients privés, avec 6,78% d’immatriculations électrifiées l’an dernier (5,55% en hybride et 1,23% en électrique).

Inscrivez-vous pour découvrir l’étude dans sa totalité !

FLEET Study 2021 FR

Les chiffres les plus récents

Les chiffres les plus récents disponibles sont ceux des immatriculations à fin août 2021 que FEBIAC a accepté de nous envoyer. Quels en sont les grands enseignements ? A noter que, lorsque nous parlons de « fleet » ou de « B2B », cela comprend les sociétés et les indépendants.

  • 57,1% des immatriculations viennent des entreprises et des indépendants.
  • Près de trois voitures de société sur quatre – 74,1% précisément – carburent encore au diesel (motorisation émettrice de moins de CO2).
  • Près d’une voiture fleet sur trois (29,2%) est électrifiée, avec ou sans prise. Seuls 10,2% des particuliers ayant acquis une voiture neuve en 2021 ont choisi une version électrifiée (essentiellement des hybrides autorechargeables).
  • La fiscalité est un levier important pour influencer le comportement d’acquisition du marché B2B. Celui-ci est, de loin, le plus branché à la prise (solutions qui génèrent une déductibilité complète). Les sociétés et indépendants représentent ainsi 87,8% des immatriculations de voitures 100% électriques, 89% des hybrides rechargeables essence et 95,3% des hybrides rechargeables diesel.

#Auto #Auto

Inscrivez-vous maintenant à FLOW, l’e-letter hebdomadaire de FLEET.be !

FLEET Dealers FLEET Sector FLEET.TV TCO
Trending