Interview Dirk Adelmann (CEO smart Europe) : “Nous sommes une sorte de start-up avec 20 ans d’expérience”

Smart renaît. La marque est aujourd’hui sous l’aile de Mercedes et du groupe Geely, mais elle souhaite néanmoins suivre sa propre voie. Vous avez pu le constater dans la dernière voiture de la marque, la #1. Nous avons interrogé le PDG Dirk Adelmann sur l’avenir de la marque.

FLEET : Quelle importance revêt cette voiture pour vous ?

Dirk Adelmann : “Très important. Nous sommes sur le point de relancer la marque et cette voiture en est la première réalisation. La voiture est également un aperçu de ce que nous ferons à l’avenir, tant en termes de conception que de solutions.”

En tout cas, la voiture a un aspect différent de ce que nous avons l’habitude de voir chez smart. C’est un crossover et il est aussi un peu plus grand que la ForTwo et la ForFour. Alors, c’est toujours une vraie smart ?

“Quand vous regardez la voiture, vous pouvez voir que l’ADN de smart est toujours là. Les porte-à-faux courts, par exemple, sont typiques des voitures que nous avons construites dans le passé. Et l’intérieur spacieux, où chaque centimètre est utilisé. À ce propos, nous avons été aidés par l’architecture électrique, qui nous permet d’augmenter l’empattement par rapport à une voiture à carburant. Et j’ai vu qu’avec votre 1m96 vous n’aviez aucun problème pour vous glisser sur la banquette arrière (rires).”

“Le rayon de braquage court est également un élément typique de notre marque. Et enfin, nous avons toujours été un constructeur attentif à la finition de nos voitures. Je pense que cela se ressent également sur la #1, avec le grand toit panoramique, par exemple.”

Un tout nouveau départ, donc. Mais vous considérez-vous comme une start-up ou comme un constructeur automobile ayant plus de 20 ans d’expérience ?

“Question difficile (rires). Si vous demandiez aux gens d’ici, ils diraient start-up, parce que c’est vraiment la façon dont nous travaillons. Nous avons commencé il y a un an et demi avec trois personnes et nous travaillons maintenant avec 130. Nous avons également fait d’énormes progrès pendant cette période, un peu comme une start-up.”

“D’un autre côté, nous avons également construit un public fidèle au cours des dernières décennies. Nous devons donc toujours garder cela à l’esprit. En outre, nous avons deux grands groupes automobiles derrière nous (Mercedes et Geely, le groupe qui chapeaute Volvo, Polestar et Lynk & Co, entre autres, ndlr). De très nombreuses start-ups n’ont pas cette chance. Je nous vois donc comme un mélange sain : l’enthousiasme d’une start-up combiné à l’expérience de smart et de nos sociétés mères.”

Sur le même sujet :
Henry Wattel, nouveau CEO de smart Belgium – FLEET
Reportage : la renaissance de smart – FLEET

Bientôt sur abonnement ?

Quelques années après la création de l’entreprise commune entre Mercedes et Geely, peut-on parler d’une collaboration réussie ?

“Je pense que oui. Nous travaillons vraiment ensemble à partir des deux régions. Ce sont également les régions sur lesquelles nous nous concentrerons en premier lieu, car nous pouvons compter sur les connaissances locales et le réseau des deux groupes. Cette vision combinée garantit que nous trouvons toujours des solutions aux différents défis de la mobilité.”

Vous voyez le smart #1 comme un nouveau concept de mobilité urbaine. À quoi ressemblera, selon vous, la mobilité du futur ?

“Il sera sans doute connecté. Le logiciel d’une voiture, la technologie d’info-divertissement et de connectivité, sera de plus en plus le facteur déterminant et différenciant d’une voiture. Par exemple, nous avons intégré la connectivité du smartphone à notre application, afin que vous puissiez partager la voiture sans en avoir la clé. D’ailleurs, grâce à votre profil dans l’application, la voiture adapte automatiquement beaucoup de choses en fonction de vos préférences, comme la position du siège et des rétroviseurs ou la température.”

“Nous travaillons également à l’intégration d’applications comme Spotify ou d’autres parties, afin que la voiture devienne vraiment une extension de votre smartphone. Les mises à jour se feront par voie aérienne, vous pourrez acheter ou louer des options par la suite, comme le chauffage des sièges uniquement en hiver. Mais nous pensons également à un certain nombre de fonctionnalités amusantes qui construiront l’identité de notre marque. L’avatar de notre infotainment, le renard, par exemple, peut changer à l’avenir. Et il transpire quand il fait très chaud dans la voiture. Ces fonctions amusantes vous permettront de vous connecter à la technologie.”

Envisagez-vous également d’autres modèles d’utilisation, comme les formules à abonnement ?

“Nous commençons par l’achat et le leasing, tant sur le marché B2B que celui des particuliers. Il existe des études sur un tel modèle, mais je ne peux pas encore confirmer s’il verra le jour.”

#Auto #Mobility

Autres articles récents

Inscrivez-vous maintenant à FLOW, l’e-letter hebdomadaire de FLEET.be !

Selected FLEET Dealers

Mannes 1160 Auderghem
Hedin Automotive Antwerpen Centrum 2140 Antwerpen
Hedin Automotive Aalst 9320 Aalst
Hedin Automotive Sint-Martens-Latem 9830 Sint-Martens-Latem
FLEET Dealers FLEET Sector FLEET.TV EV Overview