Les pannes de véhicules électriques augmentent considérablement, selon Touring

De 2015 à aujourd’hui, Touring constate une augmentation considérable des pannes de véhicules électriques (VE) ou de véhicules hybrides (VH), liées tout simplement à la « verdurisation » du parc automobile en Belgique.

Si le nombre de VE va fortement augmenter, on peut déjà observer que certaines pannes resteront toujours possibles, comme par exemple des problèmes de pneus ou des pannes électroniques. Si l’on isole les pannes liées uniquement à la batterie, les chiffres révèlent une réelle augmentation des VE sur nos routes. Mais on observe aussi que les usagers ne sont pas encore tout à fait habitués aux aléas de la précieuse autonomie de la batterie comme unique source d’énergie pour les 100% électriques. Il n’est donc est pas moins fréquent de tomber en panne avec un VE qu’avec une voiture traditionnelle. 

Avec les nouvelles technologies et les nouveaux types de « propulsion », Touring doit pouvoir assurer des dépannages d’un autre type.

Les patrouilleurs de Touring ont en effet dû s’équiper, depuis quelques années déjà, de nouveaux outils et ont forcément dû suivre des formations techniques spécifiques pour faire face aux nouvelles exigences de dépannage liées à ces nouveaux types de véhicules. Il faut savoir que les VE ou VH sont équipés de grosses batteries aussi puissantes que potentiellement dangereuses si elles ne sont pas correctement manipulées.

"Un VE reste une voiture"

Les usagers de la route qui ont déjà fait le choix de rouler en VE ou hybride font face à de nouveaux problèmes techniques ou types de pannes. Par exemple, une perte de câble de recharge ou un câble de recharge défectueux. Ou encore une batterie complètement plate. Pour remédier à ces problèmes , Touring s’est équipé depuis quelques années de chargeurs mobiles puissants, des « boosters », afin de pouvoir charger sur place les batteries plates et ainsi restituer une autonomie suffisante.

Touring souligne l’importance d’informer les usagers de la route des précautions à prendre lorsqu’on circule avec un VE ou hybride. Et pas seulement au niveau de l’équipement, mais particulièrement en matière de conduite. Si, avant, on pouvait rouler sans trop se soucier de sa consommation ou de son autonomie, il en va tout autrement avec un VH et certainement avec un VE (100% électrique).

Un VE reste une voiture équipée de pneus, de phares, de freins, d’essuie-glaces… ce qui veut dire que certaines précautions resteront de mise à chaque saison. Mais il faut par exemple aussi penser à emporter son câble de recharge. Il est préférable de vérifier l’autonomie existante de la batterie sur le tableau de bord ou via une application sur smartphone avant de partir. Le climat est aussi important car l’autonomie de la batterie variera en fonction de la température. Mais elle variera - même si la météo est clémente - selon votre type de conduite. Les accélérations et les vitesses de croisière trop élevées ou encore le nombre de personnes à bord ou tout autre charge qui augmenterait le poids du véhicule pénaliseront proportionnellement l'autonomie de parcours.

#Auto

Inscrivez-vous maintenant à FLOW, l’e-letter hebdomadaire de FLEET.be !

FLEET Dealers FLEET Sector FLEET.TV TCO
Trending