Les voitures de société à la rescousse des objectifs CO2 en Europe

Dataforce a analysé l’évolution des émissions moyennes de CO2 entre janvier et octobre 2020 pour 5 marques (Volkswagen, Audi, BMW, Kia et Renault) et dans 10 pays différents (dont la Belgique) en se concentrant sur les flottes d’entreprises et les marchés des particuliers.

Pour la plupart des marques considérées, les émissions moyennes de CO2 sur le marché des flottes sont nettement inférieures à celles du marché des particuliers. Ainsi, le marché des véhicules d’entreprise contribue à ce que les constructeurs atteignent leurs objectifs en matière d’émissions de CO2. VW est l’exception, car ses modèles e-Golf et e-Up sont plus fréquemment choisis par les acheteurs privés. En outre, l’analyse souligne l’importance des supercrédits, c’est-à-dire le double comptage des véhicules électriques à batteries (BEV) et des plug-in hybrides (PHEV). En termes de CO2, calculer les moyennes avec cet instrument permet une diminution entre 9 et 18 grammes.

Suite aux incitations à l’achat de VE plus élevées dans divers pays, les émissions de CO2 ont diminué à partir du troisième trimestre. Le mois d’avril 2020 a connu un pic à la baisse lorsque les nouvelles immatriculations sur de nombreux grands marchés ont souffert des confinements, tandis que les immatriculations se sont poursuivies en Norvège avec une part de marché d’environ 70 % des BEV et des PHEV.

Volkswagen

Grâce à l’augmentation du nombre d’immatriculations d’e-Golf et à la stabilité du nombre d’inscriptions de l’e-Up, Volkswagen a réduit les émissions moyennes de CO2 sur le marché des particuliers de 110 g/km au début de l’année à 105 g/km en août 2020. Cependant, sur le marché des flottes, il n’y a pas eu de changement significatif avant juillet 2020. À partir de ce moment, le nombre croissant d’enregistrements d’e-Golf et de Passat GTE a fait baisser les émissions de CO2.

VW a fait un pas en avant avec le lancement de l’ID.3 en septembre. Les émissions moyennes de CO2 sont actuellement de 84 g/km dans les deux segments du marché. Depuis son lancement, l’ID.3 est devenue un best-seller en Norvège et dans d’autres pays.

De janvier à octobre cumulés, VW a atteint une moyenne des émissions de CO2 de 101 g/km en particuliers et de 104 g/km en flottes. Sans tenir compte des supercrédits, les émissions moyennes de CO2 seraient de 110 g/km sur le marché « privé » et de 113 g/km dans les flottes (pointillés sur le graphique).

Audi

Les émissions moyennes de CO2 des flottes diminuent continuellement à mesure que les parts des BEV et de PHEV augmentent. Par ailleurs, des modèles tels que le Q5 plug-in hybride ne jouent pas un rôle majeur sur le marché privé alors que les immatriculations de l’e-Tron fluctuent de mois en mois. Par conséquent, les émissions sur le marché privé stagnent.

BMW

Les émissions de CO2 ont diminué tant pour les flottes que pour les particuliers. Surtout à partir de septembre, les immatriculations des modèles i3, X5 PHEV et Série 3 PHEV ont fortement augmenté.

Cependant, les effets positifs ne sont devenus visibles qu’à partir d’octobre, car le mois de septembre a également connu une augmentation des véhicules non électriques. En chiffres absolus, les émissions moyennes de CO2 des flottes sont nettement inférieures à celles des voitures particulières, puisque près de trois fois plus de véhicules électrifiés ont été enregistrés en fleet.

Kia

L’évolution des émissions de CO2 chez Kia a été similaire à celle de BMW. Une fois de plus, le fleet a enregistré une augmentation du nombre de véhicules électrifiés. La Niro se taille la part du lion (près de 73 %). Cependant, comme les immatriculations de la marque sur le marché privé sont presque trois fois plus importantes que celles des flottes, la moyenne des émissions de CO2 dépasse largement la moyenne des flottes, qui est de 76 g/km de CO2.

Renault

Comme la proportion de véhicules électrifiés est aussi élevée pour les véhicules privés que pour les véhicules de flotte, le développement est similaire dans les deux segments en termes d’émissions de CO2. Renault est la seule marque à avoir continuellement réduit ses émissions de CO2 dans les deux segments du marché au cours de l’année.

Le mois d’avril se distingue par un taux de CO2 particulièrement bas dans les flottes. Ici, plus de 360 Zoe électriques et seulement 16 voitures particulières non électrifiées ont été immatriculées en Italie pendant le lockdown. En conséquence, la moyenne des émissions de CO2 dans les dix pays est tombée à seulement 64 g/km.

#Auto #Fleet Management

Inscrivez-vous maintenant à FLOW, l’e-letter hebdomadaire de FLEET.be !

FLEET Dealers FLEET Sector FLEET.TV TCO
Trending