Filip Velthof (Kia) : « 2020 sera l’année de ‘la survie du plus vert’ »

https://youtu.be/aFGMipnzLZ4

En 2020, les cartes de la fiscalité seront rebattues. Et diverses marques ‘challengers’ pourraient en tirer profit. Kia dispose déjà de certaines propulsions alternatives, ce qui permet à Filip Velthof, Fleet Manager de la marque, d’espérer le meilleur pour l’an prochain.

Selon vous, quel sera l’impact de la nouvelle fiscalité de 2020 sur le marché fleet ?

Ce sera une année très agitée, mais aussi intéressante. ‘La survie du plus vert’ deviendra une réalité sur le plan fiscal. Certains modèles très intéressants aujourd’hui au niveau de la fiscalité vivront des moments difficiles en 2020. Nous ne sommes pas catastrophés par cette situation car nous disposons d’alternatives valables. Nous possédons les batteries pour que 2020 soit une bonne année.

Vous considérez-vous plutôt comme Fleet Manager ou Mobility Manager ?

Plutôt Mobility Manager. La voiture possède évidemment bien des qualités, mais nous devons être ouverts aux autres modes de transport. Je pense que les deux directions peuvent être combinées, mais nous devons jouer la carte des solutions alternatives pour certains déplacements. Nous sommes vraiment ouverts à la multimodalité.

Les particuliers tournent le dos au diesel. Qu’en est-il des flottes ?

Ces derniers temps, les médias ont apporté un éclairage négatif sur le diesel. Dans le secteur fleet, l’impact s’est fait ressentir. Nous avons vendu moins de modèles diesel. Mais depuis, ça s’est stabilisé. Au niveau des sociétés de leasing, le diesel représente encore de 60 à 65 % des modèles. Nous allons continuer à promouvoir le diesel l’an prochain car ces véhicules produisent moins de CO2 que les voitures à essence. Notre attention sera essentiellement portée sur les solutions à hybridation légère, qui sont basées sur des moteurs diesel.

Quelle est votre voiture de société en ce moment ? Et quelle sera la prochaine ?

Je viens juste de changer. Ma nouvelle est un Sportage diesel. Une motorisation très intéressante pour moi car je fais quand même beaucoup de kilomètres. Avant, je roulais en Optima PHEV. Ce qui était aussi très intéressant car j’ai ainsi pu découvrir moi-même ce que représentait la conduite d’une voiture hybride rechargeable. La suivante ? Ce sera probablement à nouveau un Sportage car j’apprécie les modèles spacieux. Mais il sera équipé d’un moteur à hybridation légère.

Les voitures autonomes : une bonne idée ou la fin du plaisir au volant ?

Le plaisir de conduire sera peut-être réduit, mais les voitures autonomes présentent certains avantages. Tout d’abord, la sécurité : il y aura nettement moins d’accidents. Ensuite, les utilisateurs arriveront plus frais et dispos sur leur lieu de travail, ce qui ne pourra être que positif pour la productivité. Et troisième point : les embouteillages seront réduits. Nous sommes de plus en plus bloqués dans les embouteillages et je pense que ce problème sera partiellement résolu avec les voitures autonomes.

Inscrivez-vous maintenant à FLOW, l’e-letter hebdomadaire de FLEET.be !