Comparo : Sept pick-up, sept salopards !

Pick-up : nm invariable, véhicule automobile utilitaire léger comportant un plateau non recouvert avec ridelles.

Ça, c’est pour ceux qui n’avaient pas encore remarqué ces mastodontes qui empiètent sur nos chaussées. Des véhicules initialement conçus pour les travaux lourds et les viles besognes, pour les tâcherons et les grands espaces, qui colonisent peu à peu nos contrées grâce à des régimes fiscaux plus que favorables, et d’évolutions de technologies et de confort qui les rendent un peu moins rustiques pour un usage quotidien, voire civil. Preuve en est, outre les références du segment, tel le fameux Toyota Hilux, un grand nombre de marques y a donné un coup de reins ces dernières années, Volkswagen, Mercedes et Renault en tête. Mais que valent vraiment ces engins ?

Nous en avons testé sept dans le domaine du Chateau Bayard, à Eghezée. Découvrez un avant-goût de ce test dans cette vidéo.

Pour nos impressions plus complètes au terme de ce comparatif, cliquez sur les modèles qui vous intéressent le plus !

Ces modèles ne figuraient pas dans ce test :

  • Mitsubishi L200 (fin de carrière)
  • Renault Alaskan
  • Fiat Fullback

Un pick-up est-il fiscalement intéressant ?

Pour être considéré comme utilitaire léger , la masse totale autorisée du véhicule ne doit pas dépasser les 3,5 tonnes. L’espace de chargement doit être horizontal et ne pas pouvoir accueillir de banquette. Enfin sa longueur doit être au moins égale à 50% de celle de l’empattement.

Ces éléments acquis, vous évitez la taxe de mise en circulation, et le malus écologique en Wallonie. Vous profitez d’une taxe de circulation de 150 euros maximum et d’une déductibilité qui peut atteindre 100% pour les sociétés. Idem pour la TVA.

 

#Auto

Inscrivez-vous maintenant à FLOW, l’e-letter hebdomadaire de FLEET.be !

FLEET Dealers FLEET Sector FLEET.TV TCO
Trending